img-0340-co.jpg 

 

 

 

 

Phénix nimbé  Pélerin N° 6860 du 22 mai 2014     

Le Phénix nimbé. Mosaïque provenant d'Antioche (Turquie), Ve siècle Musée du Louvre

Sur un tapis de fleurs, voici que nous est présenté cet oiseau légendaire, le phénix, analogue au héron cendré, juché sur une colline symbolisant le Gomgotha ou celle de Sion. Sa tête s'inscrit dans un nimbe rayonnant d'une lumière solaire. C'est ainsi qu'il est évoqué, entre autres, dans le livre de Baruch: compagnon du soleil, le phénix le devance dans sa course. Originaire de l'inde selon la légende, il vit cinq cents ans, il part pour le Liban où il s'imprègne desaromates de la forêt. De là, il part pour l'Egypteoù il se consume sur l'autel d'Héliopolis pour renaître de ses cendres, trois jours plus tard et regagner son pays d'origine.Ainsi pour les anciens, le phénix figure le monde qui meurt et revit. Les Pères de l'Eglise n'hésiteront pas à faire appel à ce mythe pour défendre la résurrection du Christ. Tel Clément de Rome qui s'appuie sur l'histoire du phénix pour conclure:" Trouverons nous donc étrange et étonnant que le Créateur de l'Univers fasse revivre ceux qui l'ont servi saintement et avec confiance d'une foi parfaite, alors qu'il nous fait voir dans un oiseau la magnificence de sa promesse ?". Ainsi cet oiseau nous ouvre symboliquement au chant de l'aurore de la vie. P.Jean-Marc NICOLAS                                                                                                                   

                                                                                                         

 

                                                                               

Phenix nimbe

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×