img-0342-co.jpg

 

 

 

 

 

 

Kandinsky nouveau langage 1 l 1

 

C'est lui qui a fait les montagnes, il a créé le vent (Am 4, 13)

Vassily KANDINSKY (Russie, 1866 - France, 1944)

La montagne bleue, 1909, New York (Etats-Unis) Musée GUGGENHEIM, 106 x 96 cm

Supplément Pélerin N° 6874 28 août 2014

"La loi absolue de la composition est le rythme... L'art ne se situe pas en dehors de la vie, il est né d'une implusion naturelle, sa loi fondamentale est le rytme - comme dans la nature. Tout est lié dans un processus dynamique." (V. Kandinsky). A-t-on jamais vu un ciel rose vert et jaune à la fois, une montagne bleu indigo, des arbres violets et fuchias et des chevausx verts ? Dans ca paysage animé de cavaliers l'artiste Kandinsky s'approche de l'abstraction. L'attention portée par les artistes de la fin du XIXe siècle à la dynamique, aux lignes et aux couleurs du paysage , plus qu'à son détail, conduit la peinture à cette nouvelle étape. Non pas, selon Kandinsky, l'évacuation de la nature mais l'expression de sa force vitale, ici traduite par le mouvement des chevaux au galop et l'emploi décomplexé de couleurs fortes et surprenantes, quoi qu'inspirées par la nature. C'est un regard jubilatoire, fête colorée, que Kandinsky peint, comme s'il cherchait le potentiel de vie et de joie présente dans la nature. Avec lui que notre regard se fasse chercheur de la vie et de la joie présentes au coeur du monde. P. Venceslas DELBLOCK

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site