l'Ancre Supplément Pélerin n° 6861 29 mai 2014 

Ancre, compas et poisson relevé de Wilpert (vers le IIe S. AP J-C) Catacombes de Domitille, Rome (Italie)

L'ancre est un symbole cher aux Grecs et aux Latins, signifiant à la fois l'espoir mais aussi la stabilité: le navire pris dans la tempête aspire à jeter l'ancre dans le port de la sécurité. On le retrouve trés présent aussi sur les murs des catacombes de Domitille, les plus vastes de Rome, ou sur celles de Saint-Priscille à plus de soixante dix reprises. Le christianisme primitif reprend ainsi à son compte de thème iconographique ancien pour y incrire la forme de la croix cette ancre qui est plongée dans l'océan de la mort pour nous faire émerger du Salut. L'idée de dissimuler la croix sous l'aspect d'une ancre est apparue dès le IIe siècle. En effet pour les chrétiens, tout repose sur l'espérance d'accéder à l'au-dela. Explicitement la lettre aux Hébreux compare l'espérance à une ancre: "En l'espéarance, nous avons pour notre âme une ancre sûre et solide, qui pénètre au-delà du voile du temple, là où Jésus est entré pour nous." (He 6, 19-20).

Cette ancre cruciforme a également l'apparence d'un hameçon où viennent "mordre " deux poissons représentant les fidèles "péchés" par   la croix de la vie. Allusion aux paroles du Christ à ses premiers disciples qui étaient des pêcheurs: " je ferai de vous des pêcheurs d'hommes". P. Jean-Marc NICOLAS

 

Domitilla fish anchor 3c3ad

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×