img-0342-co.jpg  img-0340-co.jpg

 

La prière d’abandon.  Un chemin de confiance avec Charles de Foucauld

Mgr Jean-Claude Boulanger  Desclée de Brouwer 2010      198p.    17,30 €

En partant de la célèbre prière d’abandon de Charles de Foucault «  Père, je m’abandonne à Toi… », Jean-Claude Boulanger nous livre une magnifique méditation sur cette démarche spirituelle en la rapprochant de celle de Ste Thérèse de l’Enfant Jésus et surtout en la reliant à ce que l’évangile nous dit de la manière de prier de Jésus : à la lecture de ce livre, cette prière d’abandon n’apparaît plus tant celle de Charles de Foucault que celle de Jésus : à nous de laisser Jésus la dire avec notre cœur et nos lèvres.

Nous sommes ainsi inviter à creuser ce que sont la paternité de Dieu ( Père…),  l’abandon  (« je m’abandonne à Toi », « je remets mon âme entre tes mains »), l’adhésion active au projet de Dieu ( « Pourvu que Ta volonté se fasse en moi »), dans une attitude de louange       ( « Je te remercie, quoique tu fasses de moi) et de reconnaissance de ce besoin d’amour qui nous habite ( « car ce m’est un besoin d’amour de me donner »).

Ainsi, le Père se révèle comme Celui qui permet de grandir.

 L’abandon est décrit comme un  « acte de confiance, d’humilité et non d’humiliation, un acte libre à l’opposé de la soumission ou de la démission »…., et « c’est en touchant du doigt sa pauvreté que l’on apprend peu à peu à s’abandonner, réalisant que, finalement, on n’a que sa pauvreté (cad « son vide ») à offrir ».

Jean-Claude Boulanger nous aide à réaliser que «  ce qui plait à Dieu, c’est de combler pleinement le désir de l’homme, en sachant que son désir le plus grand est d’être aimé et d’aimer » en constatant que la plus grande souffrance, « c’est de ne pas aimer comme Jésus aime ».

Dans ce chemin d’amour, on découvre qu’ « être frère, c’est répondre à l’attente de l’autre dans ce qui fait sa vie : c’est lui permettre de devenir lui-même et de retrouver sa dignité ». « Un pauvre aidé demeure un frère, mais un pauvre aimé, devient un frère ! »

J’espère que ces larges citations de l’auteur vous encourageront à la lecture de ce beau message dont la richesse fait qu’il se « déguste » à petite dose, quelques pages à chaque fois ; il peut ainsi parfaitement s’intégrer dans la prière quotidienne !

L’essayer, c’est l’adopter !

 

Antoine

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×