La Parole

Page d'accueil  

 

Si, lentement instruits par l'Église, pénétrés de son souffle vivifiant,

nous entrons avec un cœur docile dans le monument même de la vérité,

tel que Dieu l'a construit (et qui est l'Écriture), nous rencontrerons bien

des ombres dans les profondeurs, des passages où il faudra courber la tête,

des sublimités où notre intelligence sera sur le point de défaillir ; mais,

soutenus par l'Église elle-même, notre compagne inviolable, nous

marcherons de clarté en clarté sous le firmament de la sainte parole,

nous jouant avec elle dans les plans découverts de l'éternité, admirant

de proche en proche Jésus Christ qui s'avance, l'attendant avec les patriarches,

le regardant venir avec les prophètes, le saluant sur la harpe des psaumes,

jusqu'à ce qu'enfin, au seuil du second temple, il nous apparaisse tout chargé

de sa gloire et de sa mort, victime prédestinée de la réconciliation des âmes,

et souveraine explication de tout ce qui est par tout ce qui fut...

Qui pourrait revenir insensible d'un si long pèlerinage ?

Qui pourrait, conduit par la foi sur de telles traces, ne pas rentrer meilleur

au foyer de sa propre vie ?

La Bible est tout à la fois le drame de nos destinées, l'histoire primitive du genre

humain, la philosophie des saints, la législation d'un peuple élu et gouverné

par Dieu ; elle est, dans une providence de quatre mille ans, la préparation

et le germe de tout l'avenir de l'humanité ; elle est le dépôt des vérités qui

lui sont nécessaires, la charte de ses droits, le trésor de ses espérances, 

l'abîme de ses consolations, la bouche de Dieu sur son cœur ;

elle est enfin le Christ Fils de Dieu.       

 

HENRI-DOMINIQUE LACORDAIRE

 

 

Le père Lacordaire (t 1861) restaura en France l'ordre des dominicains, 

qui y avait été supprimé à la Révolution. Prêtre, religieux, journaliste, 

prédicateur à Notre-Dame de Paris, éducateur, il fut aussi académicien.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site